Lumen Vitae

Switch to desktop Register Login

Axe 5

Pastorale et développement

(1 ECTS = 7,5 heures de cours)
 
COURS FONDAMENTAL
 
 27. Pastorale et diaconie [4 ECTS]

Joji R. Kunduru

-  Lire les signes des temps aujourd’hui est notre joie et un défi pour tous les serviteurs du Seigneur. Les questions qui surgissent dans la pastorale sont pertinentes et bousculent nos points de vue. Comme pasteurs, nous sommes invités à approfondir notre analyse des événements pour développer une théologie dogmatique et pratique plus adéquate. Qui sont les hommes et les femmes de notre temps, invités à vivre le Royaume de Dieu ? Nous réfléchirons sur les communautés chrétiennes et non-chrétiennes dans notre monde avant de suggérer quelques orientations plus pratiques, dans une perspective d’engendrement.

COURS SPECIALISES

28. Séminaire de pastorale et de développement [3 ECTS]
Richard ERPICUM & Michel LAMBOTTE

- Nous partirons de nos questions et de nos expériences pour réfléchir sur la prise en charge matérielle et financière de l’Eglise et de ses activités de développement. Est-ce une pénible nécessité ou une chance ? À quelles conditions peut-elle réussir ? Dans une société malade du mauvais usage de l’argent, n’est-ce pas l’occasion d’être signe d’une autre manière de vivre dans la solidarité et la communion ? À la lumière de ces réflexions, comment évoluent les relations entre les Églises du Sud et celles du Nord ? 

29. Mariage et droit canonique [2 ECTS]
Anne Buyssechaert 

Parmi les différents sacrements, le mariage est certainement celui qui pose aujourd’hui le plus de questions pastorales. Celles-ci varient cependant selon les contextes culturels et ecclésiaux : divorce et remariage, sens des mariages civil et coutumier, polygamie, union libre… Beaucoup de ces questions ont une incidence canonique. Le cours abordera différentes problématiques du mariage aujourd’hui, dans une perspective à la fois canonique et pastorale.

 30. Souffrance, salut, guérison. Réflexions théologiques  [3 ECTS]
Caroline Lefèbvre Werbrouck 

Nous rencontrons, à la lecture de la Bible, nombre d'hommes et de femmes qui souffrent dans leurs corps, mais aussi dans leur esprit; certains guérissent, manifestant ainsi quelque chose du salut. Nous prendrons acte des changements à l'intérieur du discours théologique sur cette question, dus entre autres à sa confrontation avec les progrès des connaissances médicales et scientifiques, mais aussi à sa rencontre avec les religions non bibliques, où des guérisons se produisent également. Nous nous demanderons comment articuler les notions de "souffrance, guérison, salut" aujourd’hui. Nous tâcherons de proposer une réflexion théologique qui intègre ce questionnement et les enjeux qui le soustendent, sans tomber dans le dolorisme ni dans la confusion des termes, en acceptant de tenir compte des "situations d'échec".

 

 

31*. La gestion des oeuvres d’Église : enjeux et perspectives [2 ECTS]
Albert Lorent

Répandue dans de nombreuses sociétés, l’Église a manifesté son dynamisme apostolique en créant des écoles, des hôpitaux, des imprimeries, des centres de formation agricole, des universités à côté des structures paroissiales ou des instituts religieux. Ces oeuvres remplissent un rôle irremplaçable auprès de populations très diverses. Tout en se conformant la plupart du temps à des normes légales, elles poursuivent et expriment en même temps l’annonce de l’Évangile. Le cours voudrait aborder les questions que pose la gestion des oeuvres d’Église tant au point de vue d’un professionnalisme indispensable que de sa fidélité à sa mission d’évangélisation.

32*. La relation d’autorité [2 ECTS]
Annick Bonnefond

- La crise de l’autorité est liée à la modernité et atteint tous les secteurs de la vie sociale et ecclésiale. Pourtant l’autorité n’a pas disparu, elle a changé de forme. Le cours propose de repenser la relation d’autorité en la resituant dans une perspective historique et philosophique et de travailler sur des situations concrètes à partir de l’analyse de récits. Il s’appuie sur la participation active des étudiants, fait appel à l’expérience de chacun, offre des grilles d’analyse et cherche à ouvrir des pistes pour une mise en œuvre renouvelée de la relation d’autorité.

33*. La résolution des conflits  par la « Bonne puissance » [3 ECTS]
Laurien Ntezimana 

Ce « cours-témoignage » met en lumière l’Évangile comme source d’assurance, de force de vivre et d’accueil absolu d’autrui, les trois aspects de « la bonne puissance ». Il montre comment « vivre délibérément et rendre les gens à eux-mêmes » dans le tangage et le roulis de l’histoire. Le cours interpelle les chrétiens sur leur capacité d’embrayer le véhicule de l’histoire sur le moteur de l’Évangile qui tire dans le sens de la vérité et de la vie.

 34. L’économie sociale [3 ECTS]
Michel Lambotte 

Habituellement, on distingue trois pôles dans la vie économique : l’économie marchande (le secteur privé), l’économie non-marchande (le secteur public) et l’économie sociale. Ce dernier secteur de l’économie est moins connu. Il comprend trois grandes catégories d’organisations : les entreprises coopératives, les sociétés mutualistes et les associations. Ce secteur de l’économie connaît un développement  important tant dans les pays du Nord que du Sud. Poursuivant un objectif principalement social, ces organisations offrent une alternative à la recherche du seul profit. Le cours se propose d’étudier les caractéristiques de ces différentes organisations ainsi que les conditions favorables à leur émergence et à leur développement.

  

Conception   F-Solutions  

Haut Desktop version